Actualité

L’assortiment 2018 est connu

 

La commission variétale du Centre betteravier a décidé d’intégrer STRAUSS (Strube) sur l’assortiment variétal. Dans le segment des variétés spéciales, BTS 440 (Betaseed) fait également son entrée sur le marché suisse comme variété résistante au nématode à kystes.

 

L'assortiment variétal 2018


Réussir le stockage d’une récolte réjouissante

 

Dans la plupart des régions les arrachages sont terminés et les semis de blé ont pu se faire dans d’excellentes conditions. Depuis quelques jours, les températures sont nettement plus fraîches et un stockage de 4 semaines ne pose désormais plus de problèmes. Seules les betteraves partant en toute fin de campagne sont encore en terre. Celles-ci devraient s’arracher dès mi-novembre et ainsi se stocker sans problèmes jusqu’à fin décembre. Pour augmenter la capacité de stockage des racines, il est important de ne pas les blesser durant l’arrachage et maintenir une surface de scalpage la plus petite possible (pièce de CHF 5.-). Idéalement le bâchage se fera quelques jours après l’arrachage afin de laisser le temps au tas de se refroidir et aux betteraves de cicatriser les blessures. Bien entendu si de fortes précipitations sont annoncées, le bâchage doit avoir lieu immédiatement. Pour éviter l’infiltration d’eau, il est important de bâcher jusqu’au bas du tas. Si les températures devaient subitement remonter, il est préférable de découvrir le tas afin d’éviter que le tas cuise sous la bâche. Il n’est également pas nécessaire de couvrir le tas en prévision de chutes de neige. Celle-ci ne s’infiltre pas mais complique fortement le débâchage le jour du chargement.

 

 

 

Betteraves jaunes en Suisse romande

 

Dès le mois d’août, des symptômes de jaunissement ont été observés tout d’abord dans le Gros-de-Vaud puis dans les autres régions de Suisse romande. Ce jaunissement provoque une forte baisse du taux de sucre allant, cette année, de 2% à 4%. Des analyses sont encore en cours pour définir les causes de ce phénomène. Parmi les pistes envisageables se trouvent le syndrome des basses richesses, la jaunisse modérée ou un blocage de l’assimilation suite au stress hydrique important cette année.

 

 

 

Vous trouvez le rapport de transformation hebdomadaire de SUS sous le lien suivant:

 

http://www.zucker.ch/fr/entreprises/media/